le Portail des Québécois en France - Banques

Banques

Ouvrir un compte bancaire

Toute personne qui séjourne en France plus de 3 mois peut ouvrir un compte bancaire en France. Cependant, pour un séjour inférieur à 3 mois, il faut plutôt se tourner vers les caisses d'épargne ou La Poste. La Poste offre non seulement des services postaux, mais aussi des services semblables à ceux d'une banque et d'une caisse d'épargne.

Documents exigés pour l'ouverture d'un compte :

Pour le justificatif de domicile, vous pouvez fournir une quittance de loyer, ou une facture d'EDF ou de France Telecom. L'important c'est que l'adresse de votre domicile apparaisse dessus.

Quelques jours après l'ouverture de votre compte, vous disposerez d'une carte bancaire et d'un chéquier.

Le chéquier

En France, payer par chèque est encore très commun. Un chèque est pratiquement considéré comme de l'argent comptant. Les chèques, sur lequelles sont imprimés votre nom et votre adresse, sont gratuits, et leur utilisation l'est aussi.

Cependant, il ne faut pas faire la gaffe de faire un chèque sans provisions suffisantes car vous risqueriez d'être placé sur une liste noire. En fait, lorsque vous faites un chèque sans provisions, la banque vous attribue le statut d'interdit bancaire, et réclame tous les chèques vierges que vous avez encore en votre possession. Vous êtes aussitôt fichés à la Banque de France, et aucune banque française n'acceptera de vous ouvrir un compte tant que vous n'aurez pas régularisé votre situation. Pour régulariser votre situation, il suffit d'approvisionner votre compte en moins d'un mois, afin de permettre aux bénéficiaires d'encaisser vos chèques. Sinon, vous paierez des pénalités qui peuvent atteindre 10% du montant total des chèques sans provisions que vous avez signés.

La carte bleue

En France, les cartes de crédit n'ont rien à voir avec celles qu'on trouve au Canada. Une carte à puce baptisée la carte bleue sert à la fois de carte guichet et de carte de crédit. Vous avez le choix entre une carte à débit immédiat, ce qui correspond à une carte guichet du Canada, ou une carte à débit différé, qui est un genre de « deux dans un » (carte guichet + carte de crédit). Dans le cas de la carte à débit immédiat, l'argent est retiré de votre compte dans les heures, ou les 2 ou 3 jours qui suivent. Dans le cas de la carte à débit différé, votre banque débite automatiquement votre compte à la fin du mois, en fonction de vos dépenses, que vous le vouliez ou non.

Peu importe celle que vous choisirez, votre carte bleue vous servira tant à faire des achats qu'à retirer de l'argent aux distributeurs de billets. Cependant, petit désagrément : cette carte n'est pas gratuite. Vous devez souvent payer plusieurs dizaines d'euros par année à votre banque en frais de services pour utiliser une carte bleue. En échange, vous disposez de quelques services d'assurance avec cette carte, les plus connus étant le rapatriement en France en cas de maladie lors d'un voyage à l'étranger (acheté avec votre carte bleue), la couverture de certains frais médicaux lors d'un voyage à l'étranger (acheté avec votre carte bleue), une assurance contre le vol, etc. Par contre, les retraits et les chèques sont gratuits en France.

Contrairement au Canada, vous ne disposez pas d'un mois supplémentaire pour trouver l'argent qui servira à régler le remboursement. Alors faites bien vos calculs pous ne pas tomber dans le rouge au moment du débit. Heureusement, la plupart des banques françaises autorisent le découvert sans imposer de gros frais. Au pire, votre banque vous fera payer des agios sur le montant d'argent "prêté". Mais au moins, pas de pénalité.

Et les cartes canadiennes ?

Vous pouvez utiliser votre carte guichet canadienne en France, mais attendez-vous à un taux de change moins avantageux que le taux de change officiel, et à des frais d'Interac d'au moins 3$. La plupart des distributeurs de billets sont reliés au réseau PLUS, un réseau semblable à Interac mais international. Pour voir si votre carte fonctionne avec le réseau PLUS, regardez au dos de celle-ci si le logo y apparaît, généralement à côté de celui du logo Interac.

Vous pouvez également utiliser votre carte de crédit canadienne en France, mais ce n'est pas conseillé. Non seulement votre institution financière (VISA, Master Card, etc.) grignotera un peu d'argent sur le taux de change, mais en plus elle vous fera payer des frais supplémentaires de quelques dollars. La fraude étant assez présente en France, il ne faut pas prendre le risque de voir votre numéro de carte de crédit imprimé sur un reçu, car si ce bout de papier se retrouve entre de mauvaises mains, vous pourriez avoir de mauvaises surprises. Certains vendeurs, très prudents, vont même jusqu'à exiger une photocopie d'une pièce d'identité.

Qu'est-ce qu'un RIB ?

Un RIB (Relevé d'Identité Bancaire), c'est un bout de papier fourni par votre banque sur lequel apparaissent des codes propres à la France pour identifier votre institution bancaire et votre compte. Lorsque vous vous abonnez au câble, à un forfait pour un téléphone portable ou à d'autres services du genre où il faut payer une facture de manière cyclique (à tous les mois, etc.) on vous proposera de fournir un RIB afin que la société qui vous facture puisse piger directement dans votre compte le montant de la facture. Vous épargnez ainsi un chèque, une enveloppe et un timbre. On appelle ça le prélèvement automatique.

Cependant, il ne faut pas abuser du prélèvement automatique, car en cas d'erreur, vous aurez du mal à vous faire rembourser. Et le jour où vous quitterez la France, vous devrez faire bloquer tous ces prélèvements par votre banque, pour éviter les mauvaises surprises, un service qui est loin d'être gratuit.

Que faire le jour où je rentre au Canada ?

Dans la plupart des cas, vous pourrez garder votre compte ouvert. Il suffira simplement d'envoyer une lettre recommandée à votre institution bancaire pour lui signaler votre nouvelle adresse (celle du Canada). Votre chéquier en euros ne risque pas de vous servir au Canada, mais votre carte bleue peut vous être très utile quand vient le temps de faire des achats en euros sur Internet. Mais si pour une raison ou pour une autre vous souhaitez absolument clôturer votre compte, vous pouvez toujours le demander, bien que ce ne soit pas toujours gratuit.

Quelle banque choisir ?

Toutes les banques offrent des services plus ou moins semblables. Alors laquelle choisir ? Faites votre choix en fonction d'un critère simple : les frais annuels. Cet article devrait vous aider à faire votre choix.

Taux de change

Pour connaître le taux de change officiel vous pouvez visiter cette page de la Banque du Canada.